Musubi et l'art du Furoshiki

Reportage Musubi sur le blog d'Adeline Klam

Au cours de notre voyage, nous avons eu la chance de pouvoir visiter la toute nouvelle boutique Musubi à Kyoto, l'une des plus grandes maisons de Furoshiki au Japon. Nous avions rendez-vous dans ce lieu, qui avait ouvert trois jours avant notre arrivée, pour faire une sélection de Furoshiki pour notre boutique à Paris. Je débordais d'enthousiasme à l'idée de prendre le temps de choisir de beaux tissus ! Il y avait de jolies fleurs un peu partout, offertes pour les féliciter de cette ouverture.

Reportage Musubi sur le blog d'Adeline Klam

Dans cette très belle boutique, tout est harmonieux et étudié avec attention. L'espace est lumineux, le mobilier est sobre, ce qui permet d'apprécier chaque modèle de tissus japonais. Dans le fond de la boutique il y a un espace dédié aux ateliers avec des vidéos projetées pour apprendre les différents noeuds. Nous avons passé un très beau moment à admirer le panel incroyable de couleurs et de motifs...

Reportage Musubi sur le blog d'Adeline Klam

L'art du Furoshiki est respectueux et doux, c'est une méthode d'emballage très pratique et écologique. Le terme Musubi se prononce Mussubi vient de "musu"/ naître et "bi"/  beauté. Ce mot évoque aussi l'action de nouer. Née en 1937, Musubi est une société familiale à Kyoto. Mr Yamada, le PDG actuel, et sa sœur Etsuko ont contribué à la modernisation de l'image des Furoshiki. Il a ouvert stratégiquement sa première boutique dans un quartier très branché à Tokyo en 2005 et cette année, il a enfin ouvert sa nouvelle boutique à Kyoto. On peut dire que Musubi est arrivé à un nouveau stade de sa progression.

Reportage Musubi sur le blog d'Adeline Klam

Etsuko Yamada a fait des études de Beaux Arts et elle est spécialiste de la culture de Kyoto. Elle a publié plusieurs livres sur les Furoshiki et elle est très dynamique pour faire connaître cet art au Japon, ainsi que dans les pays étrangers. Ce duo est une vraie force de cette maison traditionnelle. Ils travaillent avec des illustrateurs contemporains comme Minä Perhonen, Cochae ou Karacho, pour actualiser les motifs traditionnels anciens. Musubi propose aussi des Furoshiki dans de nouvelles matières. La série "Aqua drop" est réalisée avec des tissus imperméables et élargit l'usage des Furoshiki.
 

Reportage Musubi sur le blog d'Adeline Klam

Si vous avez l'occasion de voyager à Kyoto je vous recommande vivement cette adresse !
Voici leur site internet:
http://www.musubi-online.com/

La boutique se situe:
Kyoto Nakagyo ku
Sanjo-dori Sakai-machi
Higashiiru Masuya-cho 67
Code postal 604-8111
Tel : 075-212-7222

Tuto furoshiki sur le blog d'Adeline klam

Découvrez quelques modèles de Furoshiki sur notre e-shop et plus de choix dans notre boutique à Paris.

À bientôt pour de nouvelles rencontres colorées ! :)

Adeline

 


Sous le pinceau délicat de Sandrine Thommen

Interview de l'illustratrice Sandrine Thommen par Adeline Klam

 

Dans un article précédent, je vous confiais déjà mon admiration pour le travail de l'illustratrice Sandrine Thommen. J'essaie de ne louper aucun de ses ouvrages publiés en édition jeunesse, ce sont de vrais petits bonheur pour les yeux qui arrivent par surprise chez le libraire. Son approche subtile de la couleur, l'humilité de son trait, la douceur de ses compositions, font de son oeuvre une réelle invitation au voyage et à l'évasion...

Ce mois-ci, je vous dévoile un reportage dans son atelier strasbourgeois, afin de partager avec vous toute la beauté et la délicatesse de son art.

 

Article sur l'illustratrice Sandrine Thommen par Adeline Klam

 

Lorsque Sandrine est venue m'accueillir à la sortie du train: j'ai immédiatement été surprise par ses yeux clairs, la douceur de son regard et sa présence tranquille. Je suis émue. Nous marchons tranquillement en direction de son atelier et je sais déjà que mon aller-retour à Strasbourg est un cadeau.

En arrivant dans les ateliers, j'ai été inspirée par le calme qui berçait les lieux. Une dizaine d'artistes travaillaient à son étage dans un silence absolu. Je comprends alors que le calme est un élément important, une des clefs de son travail si précis. Nous finissons par nous installer dans un atelier qu'elle partage avec une autre artiste. Au fil de nos échanges je découvre ses croquis, ses carnets de voyages, ses planches originales destinées à ses premiers livres, jusqu'à aujourd'hui.

Je me sens chanceuse, je suis subjuguée par tout ces trésors que Sandrine me tend généreusement. Je prends la mesure d'un travail très délicat, précis, minutieux. Je réalise que son trait se fait au pinceau ultra fin, que cela lui prend des jours entiers de réalisation. Je suis fascinée et j'ai peur de manipuler ces grandes et précieuses planches, tant je ressens les heures de travail derrière chaque peinture. Ce travail de précision, Sandrine le fait simplement, calmement, en prenant le temps. Ces grands moments de concentration laissent place à une forme de "méditation". Il me semble que Sandrine la pratique naturellement en peignant, en perfectionnant, en travaillant ses couleurs, ses compositions.

Planche des Cévennes, Septembre 2015

Reportage sur Sandrine Thommen, illustratice. Crédit photo Adeline Klam Sandrin Thommen / Adeline Klam

 

 
Sandrine aime tout particulièrement la peinture à la gouache. Ce medium apporte une densité à la couleur et une oppacité parfaite. Mais c'est avec éblouissement que je découvre cette planche au crayon de couleur, une autre technique qu'elle a redécouvert récemment et qu'elle adore aussi. Sandrine m'explique que c'est le paysage de son enfance, la maison de ses parents étant petite, avec le grand mimosa jaune contre la maison, qui n'existe plus aujourd'hui. Cette composition magnifique évoque l'amour naturel dans lequel à grandit Sandrine, parmi les châtaigners, les chênes verts et les arbres à kiwis, puis au loin on aperçoit l'horizon, comme dans la plupart de ses oeuvres.
 
Interview de Sandrine Thommen par Adeline Klam
 
Interview de Sandrine Thommen par Adeline Klam
 
Sandrine Thommen, article par Adeline Klam

 

Article sur Sandrine Thommen sur le blog d'Adeline Klam Interview de l'illustratrice Sandrine Thommen par Adeline Klam

La Fleur du Mandarin, Conte de Bahiyyih Nakhjavani - Illustré par Sandrine Thommen. Actes Sud Junior, Septembre 2009

Son talent de dessinatrice était-il une vocation ? Lorsque j'évoque le sujet, il semblerait que ce n'était pas écrit. Sandrine avait d'abord pensé être médecin, travailler dans l'humanitaire, quelque chose qui s'articulait à la suite de bonnes études. Son imagination pour dessiner naît de son goût pour la littérature: par l'analyse de textes et son amour de la lecture, elle aime visualiser et créer un univers. Encouragée par sa maman qui la pousse à s'investir dans une voie qui lui tient à coeur, elle va découvrir l'école Estienne sur internet alors qu'elle se trouve encore dans la belle région des Cévennes. Cette école la fait rêver. Très motivée, elle passe le concours, quitte les Cévennes et commence une "Mise Métiers d'Arts" dans la célèbre école parisienne. Elle poursuit ses études dans cette voie, à l'École des Arts Décoratifs de Strasbourg.

Durant ses études, elle découvre et se fascine pour l'art des miniatures persanes et des peintures chinoises. Elle y trouve une forme d'équilibre : Sandrine se laisse séduire par leur esthétique lorsqu'elle est touchée par leur histoire. Elle étudie et observe leur caractère narratif, décoratif, parfois naïf, la netteté des formes qui se découpent et cette représentation plane qui offre une grande liberté de composition. "C'est une libération de ne pas représenter l'espace avec des règles strictes de perspective et de l'envisager plutôt en termes de plans successifs et de profondeur atmospèrique."

 

Sandrine Thommen, reportage par Adeline Klam
 
Interview de Sandrine Thommen par Adeline KlamInterview de Sandrine Thommen par Adeline Klam
 Les Oiseaux Globe-Trotteurs Écrit par Fleur Daugey - Illustré par Sandrine Thommen. Actes Sud Junior,  Septembre 2014
 
Lorsque j'aborde la question de la couleur, Sandrine m'explique qu'elle travaille avec des touches vives et des nuances qui adoucissent. Pendant la création, il y a beaucoup de doutes et d'inquiétude, explique Sandrine. La subtilité se crée à la fin, tout s'harmonise, s'équilibre. Elle aime travailler le bleu, le vert, les couleurs qui évoquent le ciel, la terre, la nature. Son sujet n'est jamais entièrement composé dans un intérieur : la nature est toujours présente. L'horizon, le grand air, sont des éléments forts dans son travail, on finit toujours par se fondre petit à petit vers le ciel.
 

La Soeur du Soleil Conte de Bahiyyih Nakhjavani - Illustré par Sandrine Thommen. Actes Sud Junior, Septembre 2010

Sandrine-thommen Adeline Klam 27

 

"La subtilité de la couleur se crée à la fin..." me dit Sandrine.

 

Reportage sur Sandrine Thommen, illustratice. Crédit photo Adeline Klam Reportage sur Sandrine Thommen, illustratice. Crédit photo Adeline Klam Sandrine Thommen / Adeline KlamReportage photo sur Sandrine Thommen, en ligne sur le blog d'Adeline klam

 
...
 

Sandrine Thommen / Adeline Klam

 

Durant un long voyage au Japon, Sandrine observe et s'inspire de tout : les gens, les paysages, la diversité de la végétation, les couleurs, les vêtements, la nourriture, les odeurs... Grâce à sa sensibilité, Sandrine nous offre des représentations de ces scènes de vie dans le livre "Choses petites et merveilleuses". Au rythme des saisons, ce calendrier plein de poésie nous transporte dans nos sensations d'enfance.

 

Choses petites et merveilleuses Écrit par Nathalie Dargent - Illustré par Sandrine Thommen. Picquier Jeunesse, Novembre 2014

Interview de l'illustratrice Sandrine Thommen par Adeline Klam... Plus de détails sur notre blog !

Sandrine Thommen / Adeline Klam

Sandrine Thommen / Adeline Klam

 

...
 
 

Escapade au Japon avec Sandrine Thommen, article sur le blog d'Adeline Klam ! Sandrine Thommen / Adeline Klam

Portrait de Sandrine Thommen, illustratrice, par Adeline Klam

Le Kami de la lune Écrit par Nathalie Dargent - Illustré par Sandrine Thommen. Picquier Jeunesse, Août 2011

 

Et c'est avec grande joie, excitation et impatience, que je vous annonce la venue de Sandrine Thommen à Paris, à la boutique, pour une séance dédicace exclusive. Ses livres seront disponibles à la vente et nous vous accueillerons avec bonheur autour d'un petit cocktail chaleureux.

Rendez-vous à notre boutique :

 le Jeudi 1er décembre, de 17h à 20h

 

Livres disponibles sur notre e-shop à partir du 5 décembre 2016

Livre de Sandrine Thommen, en vente à la boutique Adeline Klam           Livre de Sandrine Thommen

 

À bientôt,

Adeline


Comment associer les couleurs : le bleu et l'orange

Association bleu et orange - Adeline Klam

 

Aujourd’hui, je poursuis une nouvelle fois ma série d’articles sur les associations de couleurs avec deux jolies teintes que j’apprécie : l’orange et le bleu. Véritable source d’inspiration, je les marie souvent dans mes créations. Ils ont pour point commun un atout symbolique : ils auraient la capacité de débrider l’imagination et la créativité !

Un peu de fraîcheur bleutée, associée à une chaleur orangée : voilà une association très contrastée. Opposées sur le cercle chromatique, ces deux couleurs sont donc parfaitement complémentaires.

À la fois tonifiante et sereine, je trouve que cette association s’avère utile pour réveiller une pièce ou illuminer de petits objets. J’ai ponctué cet article d’harmonieux visuels illustrant les diverses utilisations de cette gamme tantôt lumineuse, tantôt profonde.
 

Associer le bleu et le orange pour la maison - Adeline Klam

 

Comment l’utiliser ?

Le bleu est réputé pour être « la couleur qui ne fait pas de vague » (Michel Pastoureau, Le petit livre des couleurs). En décoration, il apporte douceur et légèreté à n’importe quelle pièce de la maison. Apaisant, le bleu peut également être utilisé dans une chambre à coucher pour créer une atmosphère propice au calme et au repos. J’ai d’ailleurs opté pour une association de turquoise, corail et bleu ciel pour décorer la nôtre. Bon à savoir : quand il est clair, le bleu fait paraître les pièces plus grandes. En y ajoutant des touches d’orange, l’atmosphère est ravivée et égayée !

 

Associer le bleu et le orange - Adeline Klam

Crédit photo de gauche : Germain Suignard pour Maison Créative

En termes de création, vous êtes nombreux, en boutique, à choisir un papier portant ces couleurs pour les boîtes à thé. Une guirlande d’origami composée avec cette gamme permet d’ajouter un brin d’énergie à un mur blanc au-dessus d’un bureau par exemple. Évoquant la nature, cette association de couleurs peut faire écho à l’été, à l’éclat du soleil en fin de journée et à la mer, l’océan. Ces deux couleurs sont également parfaites pour la réalisation de bouquets de fleurs. Porteuses de joie et d’optimisme, elles peuvent aussi être utilisées pour la réalisation de faire-part de naissance.

 

Comment associer les couleurs : bleu et orange

 

Comment l’associer ?

L’avantage du bleu c’est qu’il peut être décliné dans des tonalités infinies, évoquant chacune des émotions très contrastées. On peut donc aisément s’amuser à faire varier cette couleur et à la ponctuer d’un orange plus ou moins nuancé. Dans mes créations, je privilégie des oranges très contrastés, tirant vers le rouge ou le corail. Pour créer une ambiance gaie et enfantine, j’ajoute des tonalités de jaune. En revanche, compléter cette association de couleurs avec des nuances chaudes comme le rouge ou le rose permet de créer une atmosphère pleine de féminité et de profondeur.

Enfin, pour apporter une touche graphique à l’ensemble, il m’arrive d’utiliser des teintes neutres comme du blanc et du noir.

 

Idée d'association bleu et orange

 

 

 


Vos fleurs en papiers sur Instagram

decor8_3.jpg

decor8_2.jpg la_joie_des_petites_choses.jpg
myhappywardrobeblog.jpg myhappywardrobeblog_2.jpg

 

En parcourant vos jolis comptes Instagram, je me suis rendue compte que vous étiez nombreux à vous être essayés à la fabrication de fleurs en papiers. Initiés grâce au livre "Fleurs en papier" ou après avoir participé à l'un de nos ateliers, beaucoup d'entre vous ont succombé à la tentation de partager vos réalisations florales sur les réseaux sociaux. Ce post est donc un petit clin d'oeil à toutes ces belles créations. J'y pensais depuis quelque temps et avec le printemps et les beaux jours, je me suis dit que c'était le moment de se lancer.

Naturellement, je n'ai pu sélectionner qu'une petite partie de vos réalisations sur Instagram, mais sachez que je parcours quotidiennement ce réseau et que c'est toujours un plaisir de voir apparaître une nouvelle création inspirée par les papiers ou par la boutique. J'adore ce mode de communication qui permet de découvrir plein de talents, et la manière dont chacun peut s'exprimer visuellement et trouver la beauté dans son quotidien. Nous sommes tous devenus des photographes de l'instantané et je trouve que c'est une chance que nous avons de pouvoir partager ces images. Je suis très sensible à ce qui est "visuel" et communiquer avec les images me paraît tout à fait naturel.

Bien sûr, n'oubliez pas de cliquer sur les images qui vous conduiront directement sur les comptes instagram des créatrices !

Crédit photos : Decor8 / Myhappywardrobeblog / La_joie_des_petites_choses / Romomo.et.geliette / Le_monde_de_k / Quelquechosedanslr / Helenepetitvillage / Malotine_helene

decor8_1.jpg

La_joie_des_petites_choses_2.jpg romomo.et.geliette_5.jpg
le_monde_de_k.jpg quelquechosedanslr_2.jpg


Vos cerisiers, jonquilles, marguerites, ipomées, roses ou pivoines, déclinées dans des tons pastels ou acidulés, illustrent parfaitement la diversité des fleurs qu'il est possible de créer avec quelques morceaux de papier, des petits pistils colorés et du ruban de fleuriste. C'est agréable de voir aussi comme vous les mettez joliment en scène dans vos intérieurs.

J'espère aussi que ces images vous inspireront aussi pour la fête des mères : petits bouquets, couronnes... ou tout simplement une petite fleur pour accompagner une carte ou un cadeau !

À très vite,

Adeline

 

quelquechosedanslr.jpg romomo.et.geliette_2.jpg
helenepetitvillage.jpg malotine_helene.jpg

romomo.et.geliette_3.jpg

Crédit photos : Decor8 / Myhappywardrobeblog / La_joie_des_petites_choses / Romomo.et.geliette / Le_monde_de_k / Quelquechosedanslr / Helenepetitvillage / Malotine_helene

 


Pause gourmande - Maison Bastille

Maison Bastille - Restaurant 11ème arrondissement, Paris

 

Depuis 3 ans et demi que la boutique est installé dans le 11ème, c'est un plaisir de voir le quartier se transformer et les jolies adresses fleurir autour de nous. Il y a quelques mois, Maison Bastille  a ouvert ses portes au 34 rue Amelot, tout près de la boutique. Depuis, nous allons très régulièrement le midi nous approvisionner en délicieuses soupes, salades, tartes salées et gateaux. C'est vraiment notre coup de coeur du moment !


Pour ceux qui comptent venir à la boutique, on s'est dit que désormais c'était l'adresse incontournable si vous souhaitez vous poser dans le quartier, déguster un en-cas, déjeuner, voire bruncher un samedi. Le lieu est frais, lumineux et le joli papier peint fleuri au mur nous rappelle les motifs de papiers japonais que nous affectionnons tant. Quant à la cuisine, voici comment les propriétaires des lieux la décrive :"Maison Bastille est une petite cantine de quartier qui vous propose une cuisine familiale, simple et saine. Chaque matin, nous cuisinons sur place des kilos de fruits et légumes, livrés le jour même, pour vous concocter des jus, des soupes, des salades et de bons gâteaux. Notre préoccupation est de vous offrir quotidiennement, une cuisine inventive, fraiche, gluten free et veggie friendly, à un prix juste."  Alors, on se croise là-bas ?

 

Maison Bastille
34 rue Amelot
75011 Paris

 

Maison Bastille - Où manger dans le 11ème à Paris

Crédit photos : Emmanuel Malherbe


Comment associer les couleurs : le jaune et le vert d'eau

Adeline Klam - Associer le vert d'eau et le jaune

 

Cela fait longtemps que ce projet trottait dans ma tête et aujourd’hui j’aimerais commencer une petite série d’articles autour des associations de couleurs. À mes yeux, la couleur est souvent le point de départ dans le processus créatif, car elle permet d’imaginer une ambiance, une atmosphère.

Pour débuter cette série, j’ai choisi une gamme toute simple qui m’inspire particulièrement en ce début de printemps, c’est l’association du vert d’eau et du jaune. À la boutique, vous êtes nombreux à apprécier ces deux couleurs. Et bonne nouvelle, elles sont très faciles à associer ! Le vert d’eau (ou menthe) se marie très bien avec un jaune pâle, ou bien un jaune vif, ou même un jaune tirant sur le moutarde.

Rafraichissante sans être froide, douce sans être édulcorée, je trouve que cette association peut se révéler très subtile et agréable aussi bien dans la décoration d’intérieur que pour la création de petits objets ou même de motifs. Pour illustrer cet article, j’ai donc choisi des visuels qui mettent en évidence ces utilisations variées.

 

Adeline Klam - Associer les couleurs : le vert d'eau et le jaune


 

Comment l’utiliser ?

En terme de décoration, sa légèreté et se fraicheur conviennent particulièrement à une chambre d’enfant, mais on peut très bien l’utiliser dans une autre pièce de la maison. Personnellement, j’aime beaucoup les pièces où les murs et le sol sont blancs. Cela permet d’ajouter des touches de couleurs  à travers des éléments de mobilier ou de décoration qui donnent alors un « ton », une atmosphère à l’espace.

Pour des petites créations, le jaune et le vert d’eau sont tout à fait adaptés à la création de bouquets de fleurs en papier, à condition de l’enrichir avec d’autres nuances.  Vous pouvez réaliser des cartes personnalisées avec ces couleurs évoquant la gaieté, pour un anniversaire par exemple. Joyeuse et légère, cette association se prête aussi très bien à la réalisation de petites décorations de fête en papier : guirlandes, ballotins d’origami, etc.


Adeline Klam - Palette de couleurs : le vert d'eau et le jaune

Mobile Petit Pan // Livre "Choses Petites et Merveilleuses" de Nathalie Dargent, illustrations de Sandrine Thommen

Adeline Klam - Associer le vert d'eau et le jaune
 

Comment l’associer ?

Ensemble, le vert d’eau et le jaune constituent la base d’une palette que l’ont peut aisément enrichir. Elle peut-être tout simplement relevée avec des tonalités un peu plus denses, notamment du turquoise. Un bleu plus sombre et plus soutenu lui donnera un présence plus affirmée et profonde.
La palette jaune/vert d’eau se marie très bien aussi avec certains tons de rose ou de corail, pour des univers gais, colorés et enfantins.

Mais bien sûr, il existe encore de nombreuses possibilités pour associer ces couleurs ! J’espère que ces propositions sauront vous inspirer.

A très vite,

Adeline

 

Adeline Klam - Associer le vert d'eau et le jaune

 


Les illustrations de S.Thommen dans le livre "Les Oiseaux Globe-Trotteurs"

Sandrine Thommen - Photo Adeline Klam

 

Je vous ai déjà parlé des illustrations de Sandrine Thommen dans un article du blog l'année dernière, lors de la sortie de son livre "Choses Petites et Merveilleuses". Je voulais à nouveau faire un petit clin d'oeil à son travail car c'est une artiste que j'adore et qui me fascine complètement. J'ai eu la joie de la rencontrer, par surprise, à la boutique, lors d'un de ses passages à Paris. Sa présence dégage la même beauté que ce que j'ai trouvée dans ses ouvrages : humilité, grâce et douceur.

Son talent de conteuse au travers de ces dessins nous fait voyager merveilleusement dans le monde. Il y a aussi un don qui, je trouve, ne peux se dissocier de l'illustration même : c'est bien l'usage de la couleur. Sandrine est pour moi un exemple du mélange de ces 2 talents qui rend l'oeuvre magique. L'illustratrice est coloriste. Les palettes de couleurs, dans tous ces livres, donnent une vie incroyable à ses paysages et scénettes de contes.
 

Sandrine Thommen - Photo Adeline Klam

 
Il y a plusieurs mois, j'ai découvert le livre sur les oiseaux migrateurs sorti aux éditions Actes Sud Junior et j'en ai offert plusieurs à Noël tellement j'avais envie de le partager (tout comme "Choses Petites et Merveilleuses"). Il illustre la beauté des oiseaux, leur force et leur vies incroyables de voyageurs. Je lis peu, je l'avoue, je me contente beaucoup plus des images que de textes... Cependant il m'arrive de lire des livres :) , et je me rends compte que ce sont ces livres là qui me plaisent, ceux qui parlent des connaissances et nous initient à la nature, à l'histoire, aux contes et aux hommes de manière simple et ludique.
 
Sandrine Thommen - Photo Adeline Klam
 
Les Oiseaux Globe-Trotteurs
Écrit par Fleur Daugey - Illustré par Sandrine Thommen
Actes Sud Junior,
Septembre 2014
 
Depuis, j'ai voulu compléter ma collection et j'ai acheté d'autres livres illustrés par Sandrine. Ils sont superbes, je vous les conseille vivement. "Le Kami de la lune" de chez Picquier jeunesse et "La grand mère qui sauva tout un royaume"  chez Rue du monde sont des contes à ne pas manquer ! De même que le grand classique "Ali Baba et les quarante voleurs", chez Nathan.

Pour la petite histoire, Sandrine est née en 1986, et est originaire des Cévennes. Après un baccalauréat scientifique, elle bifurque vers l’école Estienne, à Paris, pour une « Mise à niveau Métiers d’art ». Elle poursuit dans cette voie à l’École des Arts décoratifs de Strasbourg dont elle sort diplômée en 2010. Elle vit actuellement à Strasbourg. Son travail s’inspire des miniatures persanes, de la peinture chinoise et des estampes japonaises. Ses créations sont visibles sur son site ici.
 
Je ne suis pas douée pour les présentations en général, mais j'espère que cet article vous aura donner envie de découvrir davantage le travail de Sandrine Thommen dont je suis fan, comme vous l'avez deviné !
 
Sandrine Thommen - Photo Adeline Klam
 

 

 

 


Livre "Les plus beaux chants de Noël"

Livre de Noel


J’ai découvert ce livre pour enfant l’hiver dernier. En le retrouvant dans l’étagère d’Ulysse l’autre soir, je me suis dit que ce serait chouette de faire un petit clin d’oeil sur le blog. Les illustrations me rappellent certains de mes livres d’enfance. Les dessins de Marie Flusin sont tout en légèreté, gaité, je les ai adorés. Vous pourrez trouver d’autres infos sur cette illustratrice ici.

Le Cd qui se trouve dans le livre est très agréable... Moi qui ne suis pas très chants de noël ! D'ailleurs, Ulysse aussi a beaucoup aimé. C’est devenu un petit rituel, pour quelques jours, de s’endormir avec les douces mélodies que l’on connait tous (« Vive le vent », « Douce nuit », etc..). Et vous, quelles mélodies accompagnent vos soirées de Noël ?
 

Livre Mon beau Sapin

Livre Mon beau Sapin

Livre et CD Mon beau Sapin


Les tissus Nani Iro par Naomi Ito

Tissus Nani Iro - Boutique Adeline Klam

Après avoir semé des fleurs en papier partout dans la boutique et sur Instagram, me voici penchée sur les tissus Nani Iro aux motifs floraux. Je les ai découverts il y a quelques années, lorsqu’ils ont été édités par Kokka et depuis j’admire ses collections.

Je trouve que ces beaux tissus japonais imaginés par l’artiste et designer Naomi Ito sont vraiment uniques. La nature est l’une de ses sources principales d’inspiration pour la collection de 2015, qui met les fleurs à l’honneur. Les dessins semblent faits à main levée et il y a des petits détails nacrés. De-ci de-là, un oiseau apparaît parmi les fleurs… j’adore ! Les associations de couleurs sont très délicates et subtiles. On dirait presque de l’aquarelle, c’est d’ailleurs grâce à cette technique que Naomi Ito travaille ses motifs textiles.

En double gaze ou flanelle, ils sont très doux et parfaits pour réaliser des coussins, tops ou accessoires colorés. Personnellement, je les utilise aussi pour réaliser des pochettes et trousses.

Pour l’instant, nous avons environ 5 références de tissus Nani Iro en boutique et sur le site, mais la collection devrait s’étoffer très prochainement, avec des motifs fleuris mais aussi plus graphiques.

 

Tissus Nani Iro par Naomi Ito - Boutique Adeline Klam

Coupons de tissus Nani Iro - Boutique Adeline Klam

Tissus Nani Iro - Boutique Adeline Klam


Les céramiques enchantées de Sara Théron

Atelier de ceramique de Sara Theron - Photo Adeline Klam


Je ne voulais pas rater l’occasion de vous parler de Sara cette semaine car après lecture de cet article vous pourrez directement découvrir dès vendredi et durant tout le week- end, son travail au Salon Oill à Paris auquel elle participe pour la première fois.

Je suis allée avec Cédric dans son atelier pour y découvrir son travail. C’est sous le nom de Dodo toucan que Sara présente sa marque. Un bien joli nom ! C’était le souhait de Sara de choisir un nom naïf et coloré.

« Après avoir terminé les Arts Déco, j'ai commencé la céramique en 2013 avec des amis afin de garder une pratique artistique personnelle. Peu à peu, je me suis passionnée pour elle et l'année suivante un ami et moi avons acheté un four et monté notre propre atelier de céramique .

Mes inspirations : en céramique, j'adore certains céramistes japonais contemporains comme Shio Kusaka et Takuro Kuwata. J'aime également beaucoup regarder du côté de l'illustration, mais impossible de citer un artiste, j'en aime tellement ! Sinon tout simplement mes amis, leurs univers, leurs couleurs, m'inspirent beaucoup! »

 

Tigre bleu et grigris en céramique Sara - Photo Adeline Klam

Gamme de couleurs et details de ceramique


La petite pièce  sous le toit, baignée de lumière, donnait aux animaux sculptés et à leur regard silencieux une présence encore plus sublime. Pendant que Cédric parlait technique avec Sara, je ponctuais la discussion en m’extasiant sur chaque objet et je photographiais frénétiquement les moindres détails.
J’ai pu comprendre que les tests de couleurs étaient très longs à réaliser et la cuisson d’une pièce terminée toujours incertaine : le risque d’une cassure, d’un accident de pigment mal cuit peuvent remettre en question la pièce. Il faut donc du cœur à l’ouvrage pour chaque objet, et accepter aussi qu’il puisse vous échapper. Du « fait main »  avec beaucoup de patience, de passion et d’amour !

« Concernant les matières, je travaille la faïence et un peu de porcelaine ; à l’avenir j'aimerais développer plus la porcelaine. Je réalise des pièces uniques en modelage et je crée des moules pour fabriquer des petites séries.
J'aime bien l'idée de rendre visible le travail de la main et de la personne derrière un objet ; je ne cherche pas à faire des choses parfaites, c'est pour cela que le résultat est un peu maladroit et "naïf". »

 

Loup et détails des ceramique dodo toucan - Photo Adeline Klam

Ceramique dodo toucan - Photo Adeline Klam

Abat Jour en céramique Dodo toucan - Photo Adeline Klam


Je prends donc plaisir à photographier la collection entière en écoutant Sara nous raconter ses expériences de moulages, de mises en couleurs pour créer ses magnifiques oiseaux exotiques, ses léopards bleus, ses petites boules de personnages porte- bonheur, et toute sa vaisselle enchantée.

Chaque objet, chaque figurine m’apparaît sublime. J’y perçois un hymne à la nature, à la simplicité, aux tendres petites bêtes et aux graphismes funs peints délicatement à la main sur la vaisselle blanche. Je suis persuadée que les Japonais adoreraient. Je me dis surtout que cette collection est faite pour les amoureux de jolies choses, de l’art tout en douceur.
 

Tigre et vaisselle en ceramique Dodo toucan - photo Adeline Klam

Tests et tigres Dodo toucan - Photo Adeline Klam

Léopard en ceramique dodo toucan - Adeline Klam

 

L’exposition de ce week- end se tient du vendredi 12 juin au dimanche 14 juin : 13 rue Jean Poulmarch, dans le 10ème tout près du Canal Saint Martin. Les infos pratiques pour  cette expo vente sont ici. Et d'ici peu, vous pourrez retrouver les créations de Sara sur son site.

 

Grigris en ceramique Dodo toucan - Photo Adeline Klam

 


- page 1 de 2